Catégorie dans Techniques

Théorie Niveau 2 – supports de cours

Vous souhaitez approfondir ou perfectionner vos connaissances en plongée ?

Vous préparez le Niveau 2 FFESSM ?

Ce brevet nécessite l’acquisition de certaines notions théoriques, dont la finalité consiste à bien connaître l’univers du plongeur pour prévenir les incidents et accidents potentiels.

Barautroma oreille

Vous trouverez ci-après, en format pdf téléchargeables, des supports de cours théoriques s’intégrant dans la préparation au Niveau 2 à l’Aqua Sport Comtois.

Ces documents sont rédigés pour être lus facilement, sans commentaires associés, comme le serait un livre, ce qui implique une certaine consistance, avec un nombre de pages sensiblement plus important que de simples notes.

matos

Cependant, ils ne remplacent pas la présence et le suivi des cours programmés avec l’ensemble du groupe. En effet, certaines explications, formulations, certains détails ou schémas seront certainement plus clairs lorsqu’ils seront directement expliqués par le formateur. De plus, à l’occasion de ces cours, vous pourrez poser toutes les questions utiles, avoir des réponses directes et confronter les différentes expériences.

Les supports de cours pourront vous faciliter l’assimilation des notions théoriques nécessaires.
Vous pourrez :
– les lire à l’avance si vous souhaitez « préparer » les cours théoriques
– les lire en complément des cours que vous avez reçus et de vos notes
– utiliser les supports comme base de cours et les compléter par vos notes
– relire les supports annotés pour vos révisions ultérieures éventuelles.

profils de déco

Par ailleurs, ces documents peuvent être utilisés par les moniteurs pour préparer leur présentation, servir de fil directeur, de pense-bête, ou encore de comparatif ou de réservoir d’idées, à leur convenance.

N’hésitez pas à les consulter.

Sommaire

Chapitre n° 1 : Réglementation et Environnement (1 cours)
– Cadre de pratique (structures, documents, équivalences, progression)
– Prérogatives Niv. 2 (Code du Sport)
– Protection de l’environnement et du patrimoine.

Ce cours est habituellement complété par un diaporama de présentation de la flore et de la faune subaquatique lacustre et méditerranéenne, aimablement fourni et commenté par notre représentant de la commission fédérale « Environnement et Biologie Subaquatique« .

Chapitre n° 2 : Pression et barotraumatismes (1 cours)
– Notions sur la pression et ses effets sur les volumes gazeux
– Prévention des accidents barotraumatiques

Chapitre n° 3 : Décompression (2 à 3 cours)
– Notion de saturation – désaturation
– Procédures de décompression : exemple de la tables MN 90
– Procédures de décompression : autres tables, ordinateurs de plongée, co-existence de plusieurs procédures dans la palanquée
– Prévention des accidents de décompression

Chapitre n° 4 : Flottabilité et autres accidents (1 cours)
– Folttabilité
– Prévention des intoxications : essoufflement et narcose
– Prévention des autres dangers : froid, faune et flore, apnée, noyade en plongée.

Chapitre n° 5 : Matériel et Autonomie (1 cours)
– Matériel : notions sur le fonctionnement, choix et entretien.
– La plongée en autonomie : organisation, planification, gestion d’air, consignes de sécurité.

Télécharger gratuitement les supports de cours niveau 2


Les supports de cours sont à jour et régulièrement actualisés.

Dernière actualisation : 29/07/2012

Théorie Niveau 1 – support de cours

Vous découvrez la plongée ?

Vous préparez le Niveau 1 FFESSM ou le plongeur CMAS * ? (Le niveau N1 de la FFESSM est l’équivalent du niveau CMAS plongeur une étoile)

Ce brevet nécessite l’acquisition de certaines notions théoriques, dont la finalité consiste à mieux connaître l’univers de la plongée et du plongeur et contribue à prévenir les incidents et accidents potentiels.

Vous trouverez ci-après, en format pdf téléchargeables, les supports de cours théoriques s’intégrant dans la préparation du Niveau 1 à l’Aqua Sport Comtois.

Ces documents ne remplacent pas la présence et le suivi des cours programmés avec l’ensemble du groupe. En effet, certaines explications, certaines formulations, certains détails ou schémas seront possiblement plus clairs lorsqu’ils seront directement expliqués par le formateur. De plus, à l’occasion de ces cours, les formateurs vous donnerons des exemples concrets, vous pourrez poser toutes les questions utiles, avoir des réponses directes et confronter les différentes expériences.

Par contre, les supports de cours peuvent faciliter l’assimilation des notions théoriques nécessaires.
Vous pourrez :
– les lire à l’avance si vous souhaitez « préparer » les cours théoriques
– utiliser les supports comme base de cours et les compléter par vos notes
– relire les supports annotés pour vos révisions ultérieures éventuelles.

Par ailleurs, ces documents peuvent être utilisés par les moniteurs pour préparer leur présentation, servir de fil directeur, de pense-bête, ou encore de comparatif ou de réservoir d’idées, à leur convenance.

Sommaire

(1h30 environ par séance, en groupe)

cours n° 1 :
– Notions élémentaires sur la pression et ses effets sur les volumes gazeux.
– Les accidents barotraumatiques : notions de bases et prévention.
– Le froid en plongée : prévention.

cours n° 2 :
– Notions sur la flottabilité : poumon ballast, influence du matériel et bon usage.
– Matériel : conseils d’achat (stab, détendeur, instruments …) et entretien courant.
– L’essoufflement en plongée : causes et prévention.

cours n° 3 :
– Notions élémentaires sur la décompression.
– Réglementation : structures, documents, prérogatives, équivalences, progression.
– Environnement : réglementation, comportement, charte du plongeur responsable.
– Consignes de sécurité : palanquée, guide, déroulement d’une plongée en milieu naturel.

Ce dernier cours est habituellement complété par un diaporama de présentation de la flore et de la faune subaquatique lacustre et méditerranéenne, aimablement fourni et commenté par notre représentant de la commission fédérale « Environnement et Biologie Subaquatique« .

Les supports de cours sont mis à jour et actualisés régulièrement. Les voici…

Cours théorique 1 Niveau 1

Cours théorique 2 Niveau 1

Cours théorique 3 Niveau 1

Dernière actualisation : 01/07/2019

 

Plonger sans se mouiller.

Je suis bien d’accord, la sensation de l’eau et l’aisance de mouvement sont des éléments déterminants pour éprouver le plaisir de plonger. Pour cela la combinaison humide ou semi-étanche reste absolument idéale.

Pourtant, dans nos régions où la saison chaude est bien courte et la température des lacs plutôt fraîche, savoir plonger avec une combinaison étanche représente une alternative intéressante en hiver. Il est toutefois indispensable de se former à son utilisation.

Lorsque je plonge en étanche, je n’emmène ni maillot, ni serviette de bain, mais des sous-vêtements thermiques chauds que j’enfile sous ma combinaison en néoprène compressé. Je m’arrache les cheveux au passage de la collerette serrée en latex avant de l’ajuster à mon tour de cou. La cagoule séparée n’est pas étanche ! Un système de gants hermétique est monté sur des manchons en latex qui se fixe par un clic. J’utilise des plombs de cheville et 2 kg de lestage supplémentaire. Pour le reste je m’équipe comme pour une plongée en semi étanche.

plongeuse_etanche.jpg

Pour que le vêtement reste étanche pendant la plongée, il faut maintenir la pression à l’intérieur, égale à la pression ambiante. Pour cela la combinaison est équipée d’un inflateur et d’une purge sur le devant. J’injecte régulièrement de l’air pendant la descente pour contrôler ma flottabilité. Généralement il suffit de la gérer avec l’étanche, mais en eau plus profonde j’utilise régulièrement le gilet en complément.

Pendant la remontée il faut lever le bras pour permettre à l’air de sortir par la purge automatique située sur le haut du bras. Mais attention, les purges des étanches sont très lentes, l’équilibrage se fait plus difficilement et la force d’inertie est plus importante. Le palmage demande aussi un peu plus effort.

Souvent besoin des autres... Dans des conditions extrêmes

Ainsi, je peux réaliser des plongées de 45 à 60 minutes, même lorsque l’ordinateur affiche la température de l’eau à 4°. Mais n’idéalisons pas, je sens le froid malgré tout et plus particulièrement aux mains. Si à 45 mètres le confort est maximal grâce à l’air injecté, le froid s’intensifie en remontant avec l’évacuation de l’air. Dans les derniers mètres les vêtements serrent et augmentent la sensation de froid.

En sortant, cette sensation disparaît immédiatement et seule ma tête me rappelle qu’elle était immergée à des températures extrêmes.